Vous êtes ici : Accueil > Vie au Collège > Education au Développement Durable > Sortie à Biotropica
      Publié : 25 septembre 2015
      Format PDF Enregistrer au format PDF

      Sortie à Biotropica

      Mardi 22 septembre 2015, le club de développement durable de l’année scolaire 2014-2015, s’est
      rendu à Biotropica, un parc zoologique proche de Val de Reuil. « Super ! » ont dis les participants. Le groupe a passé une journée sous la serre à 25 degrés avec un taux d’humidité à 80%, et 100% d’humidité à l’exterieur ! (Ce qui a géné notre visite du parc extérieur).
      La serre est dédiée aux plantes et animaux tropicaux d’où un tel taux d’humidité. La guide Laëtitia a expliqué le fonctionnement des espèces animales et végétales, et approfondie certaines espèces notamment les chauve-souris, les perroquets, les poissons, les crocodiles, et les grenouilles. Ensuite le groupe a donné à manger aux loriquets, ce qui a déclenché quelques fou rires. Le groupe a retenu une information importante dans le cadre du développement durable : les animaux ne sont pas achetés, mais sont récupérés auprès de la douane qui les saisissent à des propriétaires peu scrupuleux. Par exemple un des alligators est petit car il a grandi dans la baignoire d’une personne revenue d’un voyage et peu soucieuse de son bien-être. Par ailleurs, le groupe a appris que le trafic de perroquets, se fait dans les tubes pour transporter des œuvres d’art, et que malheureusement pour dix perroquets transportés seulement un arrive en vie. Le trafic d’animaux étant interdit par la loi, les zoos s’échangent les animaux entre eux, afin de ne pas favoriser le trafic.
      Entre deux averses, le groupe a poursuivi sa visite à l’exterieur pour découvrir de nouvelles espèces intégrées au parc comme les pandas roux, les manchots, les walabis, et une mini ferme « avec un cochon trop mignon ! ». Le groupe a même participé aux goûter des loutres et des pandas roux, puis et retourné sous la serre s’abriter d’une grosse averse.
      Au final, « une super sortie ! », merci à M. Hubaille, Mme Loureiro, M. Basset, et Mme Dutheil.