Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Allemand > L’Allemand en 4e-3e LV2
      Publié : 24 juin 2008
      Format PDF Enregistrer au format PDF

      L’Allemand en 4e-3e LV2

      Mathilde Chauvin et Charlotte Dolpierre en classe de 4eE ont eu la responsabilité d’élaborer un article sur l’enseignement de l’allemand en 4e 3e LV2 pour le site du collège André Maurois.
      Un grand merci à notre professeur d’allemand "Frau" Lederer de nous avoir consacrer temps et aide pour répondre à nos questions.

      I- Programme

      Depuis 2005 et la parution du CECRL ( Cadre Européen des Compétences en Langues ) le programme est partout en Europe , le même.
      Selon ce document, il existe 6 niveaux de langues : A1 , A2, B1, B2 , C1 , C2.C’est le même principe qu’en technologie.
      A la fin de la 3eme ,tous les élèves doivent avoir acquis le niveau A2 dans 5 compétences : parler avec quelqu’un , écouter et comprendre , s’exprimer en continue à l’oral,écrire , lire et comprendre.

      II- Les principaux thèmes et points de grammaire

      Au centre du A1 et A2 se trouvent l’élève et le monde qui l’entoure. Il apprend à entrer en contact avec un Allemand de son âge, à explorer son environnement , découvrir le système scolaire, les villes allemandes, les habitudes dans la vie de tous les jours, les fêtes , les aliments etc ...
      Il apprend aussi à se décrire et décrire ses amis et sa famille, l’endroit où il habite, à exprimer ses goûts, activités et et opinion, et à les justifier. Il arrivera à comprendre les cartes de menu, des panneaux de signalisation, des prospectus, des horaires d’ouvertures de musées, piscine etc ...
      En résumé, les apprentissages sont basés sur la vie réelle.
      Enfin ! La grammaire est toujours au service de ceux que l’on peut dire et n’est plus traités seule.

      III- Les horaires

      L’éducation nationale prévoit trois heures hebdomadaires pour toutes les langues vivantes 2 .

      IV-Est-ce que l’allemand est une langue difficile ?

      Toute langue étrangère est difficile car elle nous oblige d’accepter la différence.
      Une fois qu’on a passé le cap, ça roule. L’allemand a l’avantage d’être extrêmement logique et structuré avec très peu d’exceptions. Donc, un élève qui apprend régulièrement peut y arriver. En plus, L’orthographe est très facile car on on prononce toutes les lettres. Il n’existe qu’une seule conjugaison. Par contre, tout ce qui concerne le groupe nominal est plus complexe parce qu’il faut réfléchir et comprendre ce qu’on est en train de faire. Ceci demande de la concentration.

      V- Voyez-vous beaucoup d’élèves choisir allemand en 4eme ?

      Cela fait plusieurs années que le nombre d’élèves en 4eme est correct, mais c’est un combat de tous les ans. Il faut faire des réunions, expliquer, et ne jamais croire un résultat encourageant comme acquis pour plusieurs années.Actuellement, il y a 32 élèves en 3e et 13 en 4e.

      VI- Pensez-vous que les nouveaux groupes de rock allemands ont donnés envie aux élèves d’apprendre l’Allemand ?

      Je n’en sais rien pour l’instant. Selon les médias, cela pourrait être le cas, mais j’attends et je verrai bien. Il est certain qu’un groupe de rock que l’on aime bien peut donner envie de comprendre les textes, et donc donner envie également d’apprendre l’allemand . Mais qu’est-ce qui se passe lorsqu’un groupe n’est plus à la mode ?

      VII- Quels sont vos méthodes de travail ?

      Le plus important, c’est de parler !!! Même avec des fautes !!! Le but d’apprendre une langue étrangère , c’est de voyager , se faire comprendre , communiquer , découvrir l’autre et lui parler de notre pays d’origine. Donc, j’insiste sur le travail oral en classe et pour moi , la participation est de la plus grande importance ! L’âge de nos élèves en collège fait qu’ils ont du mal à s’exposer à l’oral en classe mais je reste persuader qu’il faut y croire et les inciter sans cesse . Il en restera toujours quelque chose .

      Question bonus :

      Est-ce que professeur d’allemand est un métier difficile ?

      Ce n’est pas plus difficile que d’être professeur tout court.
      Transmettre du savoir n’est pas compliqué en soi mais gérer des élèves avec leur personnalité et les différentes capacités et vitesses d’acquérir
      des connaissances, et satisfaire en même temps les exigences d’un programme et les exigences administratives, et préparer des voyages etc. Tout cet ensemble engendre de la fatigue nerveuse et nous rend parfois plus irritable. Au fil du temps, des tâches se sont également rajoutées que nous remplissons avec plaisir tel que le jardinage dans le cadre du développement durable mais qui apportent une charge horaire supplémentaire. La seule chose qui distingue un professeur d’allemand des autres, c’est qu’il doit se préoccuper, en plus, du nombre des élèves qui veulent bien apprendre cette langue. Il y a donc des moments d’inquiétude à passer.

      JPEG - 678 octets
      JPEG - 678 octets
      JPEG - 678 octets

      Portfolio automatique :