Vous êtes ici : Accueil > Infos administratives > Informations > Jeux Dangereux
      Publié : 29 septembre 2009
      Format PDF Enregistrer au format PDF

      Jeux Dangereux

      LES « JEUX » DE NON-OXYGÉNATION
      © - Direction générale de l’enseignement scolaire – MENESR

      > Description
      Les « jeux » de non oxygénation ou d’asphyxie, de strangulation,
      de suffocation sont appelés de plusieurs noms : trente secondes de bonheur, rêve bleu, rêve indien », « jeu » du cosmos, « jeu » des poumons, « jeu » de la tomate, de la grenouille...Ce type de « jeu » consiste à freiner l’irrigation sanguine du cerveau par compression, par une hyperventilation forcée ou un blocage de la respiration pour ressentir des sensations intenses, des visions pseudo hallucinatoires pouvant conduire à une syncope.

      > Conséquences physiques et psychologiques
      Les symptômes post-anoxiques (privation sévère d’oxygène)
      sont nombreux et variables selon la durée de l’anoxie. Celle-ci peut aussi conduire à un coma profond aux conséquences très graves, allant de séquelles irréversibles à la mort. Le risque de mort est d’autant plus grand que l’enfant reproduit ce « jeu » seul à son domicile.
      La pratique intensive et répétée du « jeu » peut alors être à l’origine d’un véritable comportement de dépendance, qui pousse l’enfant ou le jeune à rechercher toujours plus de sensations par le biais de l’auto asphyxie.

      > Facteurs associés
      Selon les résultats de plusieurs études menées à partir d’une pratique clinique et de recherches internationales, ces « jeux », bien que comportant un risque mortel indéniable, sont pratiqués par des jeunes qui ne sont pas décrits comme suicidaires.
      Bien au contraire, ces jeux sont utilisés pour éprouver des sensations intenses qui donnent aux jeunes un sentiment d’existence. Ils se mettent en danger, sans avoir réellement conscience, ni penser aux conséquences négatives de ces pratiques.